Arrosage du jardin : quelles sont les erreurs à ne jamais commettre ?

Arrosage du jardin : quelles sont les erreurs à ne jamais commettre ?

10 juillet 2020 0 Par admin

L’arrosage est un geste simple à réaliser. Cependant, il devrait être fait dans le respect de quelques règles. Les jardiniers amateurs font parfois des erreurs qui risquent d’être fatales pour vos plantes chéries. Voici quelques rappels des mauvaises habitudes à éviter.

Mettre plus d’eau que de raison pendant l’arrosage

Le secret d’un bon arrosage repose sur la quantité. Il faut trouver le parfait dosage en tenant compte de la température, mais aussi du type de plante. Les vivaces ont besoin d’être abondamment aspergées, deux fois par semaine. Cette méthode leur permet d’avoir des racines solides. Il est déconseillé de vouloir arroser à tout prix. Certaines espèces végétales peuvent se contenter d’humidité du sol pendant quelques jours. Faire un arrosement quotidien systématique peut nuire aux plantes en plus d’augmenter la facture d’eau de manière drastique. Pour ceux qui ont un grand jardin, il vaut mieux accorder la priorité au potager ainsi qu’aux jeunes pousses.

Ne pas arroser au bon moment pourrait nuire aux plantes

L’heure d’arrosage compte énormément. Une entreprise de par cet jardin spécialisée ne cesse de marteler qu’il faut éviter de le faire en milieu de journée. Le choc thermique n’est pas apprécié des plantes. La différence entre la chaleur du soleil au zénith et l’eau froide pourrait nuire à de nombreuses espèces. L’idéal serait de programmer votre « séance arrosoir » en fin d’après-midi. De cette manière, vous éviter de gaspiller le précieux liquide. Le H20 s’évapore moins lorsque la journée s’achève. Une autre astuce consiste à humidifier vos plantes dès l’aurore. Le monde appartient à celui qui se lève tôt. Il aura le plus beau jardin aussi. De plus, les tâches manuelles de bon matin permettent d’affronter la journée sans stress.

Se contenter d’humidifier les feuilles

Certains jardiniers ont l’habitude de viser uniquement les feuilles lors de leurs séances d’arrosage. Cette mauvaise habitude est à abandonner. En effet, ce sont surtout les racines qui ont besoin d’eau. Le précieux liquide servira pour l’élaboration de la sève, la substance vitale qui parcourt toute la plante. C’est la raison pour laquelle il faut biner le sol pour une meilleure infiltration. Cela dit, le feuillage et les tiges ont aussi besoin de rafraîchissement. C’est davantage pour faire baisser la température que nourrir l’être vivant. Si les parasites ont tendance à s’incruster dans les parties hautes, il vaut mieux ne pas les encourager en leur coupant l’approvisionnement en eau.

Oublier de bien gérer l’humidité du sol

L’arrosage vise principalement à renouveler le stock d’eau dans le sol. En plus de le faire régulièrement il faudra trouver moyen d’écarter un éventuel dessèchement des racines. Bon nombre de jardiniers oublient ce détail. Ainsi, il est nécessaire de faire recouvrir la surface par différentes techniques, dont le paillage. Il faut une couche de foin ou d’écorces d’arbre pour empêcher les rayons du soleil d’atteindre le sol. Cela évite ou minimise l’évaporation. Quoi qu’il en soit, les plantes ne devraient pas être traitées de la même manière. Certaines demandent une hygrométrie généreuse. D’autres se plaisent dans un milieu semi-aride. Il faudra agir en conséquence. Enfin, pour les fleurs ou les arbustes en pot, il faut des trous d’évacuation d’eau pour ne pas pourrir les racines par une forte humidité.