Projet de construction: Comment un budget s’établit?

Projet de construction: Comment un budget s’établit?

5 janvier 2020 0 Par admin

Dans le cadre d’un projet de construction, se renseigner est toujours requis afin de pouvoir suivre le devis établi par une entreprise ou architecte. Retrouvez dans cet article les essentiels à retenir dans la manière d’établir un budget de construction.

Partir d’une simple évidence d’inventaire

Il faut simplement poser la question la plus raisonnable qui soit : Que comprend une maison ou une construction ?

  • Le terrain à bâtir,
  • La viabilisation,
  • La construction elle-même : le gros œuvre et le second œuvre.

Commencer à détailler et à se renseigner sur ces détails

  • Le terrain à bâtir

Le prix d’un terrain dépend de la région, de sa proximité en ville, et de la topographie du terrain. À cela s’ajoute le frais de notaire qui est calculé au pourcentage du prix total du terrain, à raison de 12 à 13%. Un quota qui comprend entre autres le droit d’enregistrement, le frais de la publication, les émoluments proportionnels du notaire.

  • La viabilisation

La viabilisation est l’étape de raccordement aux réseaux de gaz, de l’électricité, et réseaux d’assainissement collectif. Elle est à entreprendre avant le gros œuvre de la maison.

On appelle « terrain en diffus » *, une parcelle qui n’est pas encore raccordée à tous ces réseaux de desserte au contraire d’« un terrain en lotissement » qui est déjà viabilisé. Ce dernier est ainsi logiquement plus cher que l’autre.

*Les terrains sont dits en diffus lorsqu’ils se trouvent éloignés desdits réseaux ou que votre commune a eu du mal à financer son raccordement. Notez toutefois que pour certaines zones enclavées, c’est le raccordement à tout à l’égout qui est plus difficile, vous êtes ainsi sollicité à construire votre assainissement individuel.

La construction elle-même : le gros œuvre et le second œuvre

Le prix de la construction est fonction de votre plan. Plus une maison est grande, plus elle consommera de matériaux, génère une main d’œuvre plus complexe et met du temps à se finir.

Voici la liste des variables de prix :

  • Le volume des travaux aux préalables (si requis) : les travaux de terrassement et de viabilisation,
  • Le type et taille de la maison,
  • L’envergure de la construction : basse, à étage, moderne ou traditionnelle,
  • Les éléments de l’architecture, § le type de matériaux de construction,
  • L’équipement de la maison.

Faites un aperçu de la liste des dépenses liées

Dépenses Les rubriques Estimation
Acquisition du terrain Rémunération de l’agent immobilier et le notaire 12 à 13% du prix du terrain
Le prêt immobilier Le frais du dossier, l’assurance, frais garanties et intérêts intercalaires 500 à 1500 euros
L’aménagement du terrain L’étude de faisabilité, l’ouverture à l’accès, la viabilisation, l’aménagement paysager
La construction de la maison Le gros œuvre (fondations, murs, charpente, TVA)

Le second œuvre (équipement de ventilation, finition des murs, cloisonnage, revêtements du sols, isolation…)

40 euros à 1100 au m2
La possession de la maison Les diverses taxes : foncière, l’habitation, enlèvement des ordures ménagères… Selon la mairie

La recherche de financement : les emprunts

Une fois votre capacité d’apport personnel estimé, pensez à rechercher des financements externes. On peut se financer par les prêts bancaires, ceux octroyés par les collectivités comme les communes, départements, le prêt à taux zéro ou PTZ octroyé par l’Etat et les prêts d’organismes dédiés pour les salariés.